Marc SCHWEITZER


tenor

Après des études de piano, Marc Schweitzer s’est tourné vers le chant, se formant notamment aux Conservatoires d’Aubervilliers et de Pantin, dans la classe de Jean-Louis Dumoulin. Titulaire d’un DEM de chant, il se perfectionne actuellement en musique ancienne avec Howard Crook. Il a complété sa formation musicale en participant à de nombreux stages, académies et master-classes, avec notamment Monique Zanetti et Agnès Mellon en chant baroque, ainsi que Gabriel Bacquier.

En musique d’ensemble, il a chanté dans différentes formations, sous la direction de Didier Louis, Michel Lasserre de Rosel, Catherine Simonpiétri, Thibault Lam-Quang …  Admis dans les chœurs (professionnels) de l’Opéra-Comique, il a également participé à plusieurs productions du Festival de Saint-Céré. Comme soliste, il a abordé l’opéra et l’opéra-comique : la "Traviata" de Verdi (rôle de Gaston), "La Fille de Mme Angot", 
"Les  Mousquetaires au Couvent", "La Veuve Joyeuse", de même que Kurt Weil ("les sept péchés capitaux" et "l’Opéra de Quatre Sous"). En 2006 et 2007, il a interprété le rôle de Bobby dans un spectacle "Broadway" donné en région parisienne qui avait comme fil conducteur la comédie musicale "Company" de Stephen Sondheim. Il a cette même année également interprété le rôle de Lindoro dans une production en format réduit de "l’Italienne à Alger" de Rossini, au théâtre de la Reine Blanche, à Paris. Il a parallèlement fait une incursion dans la musique contemporaine en 2007 sous la direction de Catherine Simonpiétri, pour "The cries of London" de Luciano Bério.

Son goût et son type vocal lui font affectionner l’oratorio. Il a été ténor soliste dans le Magnificat et plusieurs cantates de Jean-Sebastien Bach, "Christus" de Mendelssohn, des messes de Haydn et Schubert, le Requiem de Mozart, et a collaboré avec les Solistes de Normandie pour plusieurs oratorios de Carissimi. En 2006, il a incarné le rôle de l’Evangéliste dans la Passion selon Saint-Jean. En  décembre 2007, il participe à un programme Bach – Buxtehude avec les "Tempéramens-Variations" sous la direction de Thibault Lam-Quang, qui sera donné dans le cadre du Festival Buxtehude avec l’ensemble baroque "Les Musiciens de Mademoiselle de Guise". Il tiendra par ailleurs également en décembre la partie de ténor soliste dans la Messe Solennelle de Sainte-Cécile de Gounod, avec le chœur et l’orchestre "Oya Kephale", sous la direction de Laétitia Trouvé.