sommaire
le ZIGLOO
un lieu alternatif d'art contemporain, à Paris (9ème)
plan
dernière mise à jour dec 18, 08   

Le Zigloo, c'est l'appartement parisien de Richard, alias Ze Masked Pingouin, amateur d'art moderne et toujours heureux d'ouvrir un œil sur des créations récentes, regard plutôt intuitif où l'impulsion prend facilement le dessus ; qui aime rencontrer des gens et pas seulement des artistes et faire partager ses coups de cœur. Le cœur, élément moteur du Zigloo, qui conditionne la réception des oeuvres d'un artiste dont l'univers me semble proche du mien.

La gratuité constitue le principe directeur, avec le respect -respect des artistes, comme des invités à qui je donne à voir des oeuvres qui me semblent de qualité, inspirées, parfois exigeantes. Ne faisant pas le travail d'un galeriste ou d'un marchand, je ne prends ni commission sur ventes faites par l'artiste, ni frais pour l'utilisation des lieux, mais en revanche,  je ne supporte pas les frais d'exposition (transport, accrochage, cocktail, assurances, etc...) qui restent à la charge de l'artiste.  Ma rémunération existe, elle est d'ordre qualitatif : plaisir de donner un "coup de pouce" à un artiste dont j'apprécie le travail, une déco intérieure agréable et qui change régulièrement, et le plaisir toujours vif de recevoir des invités, toujours bienvenus, habitués ou nouveaux visiteurs, avec qui partager mes élans de coeur.

Dans cette disposition d'esprit, il me semble naturel de privilégier les artistes qui n'ont pas accès au circuit commercial courant, sachant que je leur offre un cadre d'exposition qui ne comporte évidemment pas les mêmes ressources artistiques ou commerciales qu'une galerie -mais au moins, il  permet à l'artiste de montrer son travail que ce soit à des professionnels, à des amis; aux zamidamis. 

Dans la foulée, sous l'impulsion de Frank Banchereau qui lançait son activité d'agent artistique, le Zigloo s'est ouvert à des musiciens qui peuvent disposer d'un bon 1/4 queue Pleyel ou apporter leurs propres instruments pour des récitals privés, ou tester un programme de concours. 

Je dois beaucoup, à cet égard, à Madame Colette Lequien (du CNSMDP) infatigable pour trouver des lieux de travail pour ses protégés, notamment ceux qui suivent un cycle de Perfectionnement.

C'est dans le courant de l'année 2008 que GLAGOL, association culturelle des Russes de Paris, m'a fait le plaisir d'accepter mon hospitalité pour organiser des concerts offerts par des artistes de niveau professionnel.




Et si vous acceptez de jeter un coup d'oeil sur  
quelques idées jetées au hasard et mail.com