Aurélie SAMANI 


L'étoile qui préside au destin des jeunes musiciens n'a pas manqué d'intervenir au berceau d'Aurélie Samani, à Pau en 1970, en lui donnant non seulement le talent mais aussi la curiosité et le goût de recherches infatigables.

La passion de Chopin s'est emparée d'elle à 14 ans alors qu'elle avait l'occasion de jouer dans la maison du compositeur, en Pologne, et ne l'a pas quittée sans pour autant l'envahir. Très vite, après le parcours obligé au CNSMDP et le cycle de perfectionnement et la collecte de nombreux prix internationaux, elle se tourne vers la musique de chambre avec le Trio Aumage qui s'empare non seulement de compositions modernes comme celles de Béla Bartók mais aussi d'oeuvres contemporaines dont certaines, écrites spécialement pour ce jeune ensemble. Les familiers du Zigloo ont d'ailleurs eu la chance d'entendre ce Trio le 21 avril 2010 en ultime répétition d'un concert qui reçut un succès mérité, quelques jours après, à la Cité de la Musique à Paris.

Aurélie SAMANI continue de travailler avec le trio Aumage, sans pour autant renoncer à se perfectionner en suivant des master class avec des artistes de niveau international, mais aussi à se produire avec d'autres artistes ou en solo. A ce titre, elle a réalisé de nombreux concerts, en France ou à l'étranger.

La gravure d'un premier CD est une étape importante dans la vie de tout jeune artiste. Aurélie SAMANI me fait l'amitié de partager cet événement au Zigloo dans un concert unique qui réunira Chopin, la passion de son adolescence qui l'a guidée, mais aussi Mozart et Bach, pour finir avec des compositeurs qui mériteraient d'être davantage connus du grand public, que sont Karol Szymanowsky et Henri Dutilleux.                                  retour sommaire